Actualité LED

LED Art : Moon Lunar Globe

Un projet kickstarter lancé en mai 2016 pour une lampe LED qui affiche en temps réel la lune et ces différente phase. Pour ce projet M. O.Lhermitte c’est appuyer sur les base de données de l’IPR (Institute of Planetary Research (Centre aerospaciale d’Allemagne) ) pour la représentation de la lune.

Voici une vidéo plus explicative du projet pour mieux comprendre son fonctionnement et son histoire de création.

 


Point info: Extinction d’éclairage la nuit

Depuis le 1er juillet 2013 les bureaux, commerces et bâtiments sont invités à éteindre les éclairages inutiles la nuit de 1h à 7h du matin. Force est de constater que même si des efforts ont été fait dans les milieux ruraux, l’arrêté n’est pas tenu et la plupart des commerces laissent leur éclairage toute la nuit.

vue-de-nuit-lyon-fourviere-ville-lumiere2

Il faut savoir que cet arrêté n’est pas faites que pour laisser dormir vos voisins, il y surtout de véritables enjeux écologiques derrière. Et si bien entendu les LED permettent déjà de réduire votre consommation électrique de façon drastique avec 70% d’énergie consommé en moins et 95% de chaleur en moins (voir notre fiche descriptive pour plus d’informations), leur puissance d’éclairage est hélas trop forte pour la faune locale. D’après L’ANPCEN, beaucoup d’espèces dans le monde du vivant sont nocturnes : plus de 60% des invertébrés et mammifères, 90% des amphibiens, 95 % des papillons en France par exemple et le fait qui n’y ait pas d’obscurité réelle leur cycle biologique est impacté et engendre des problèmes de reproduction, migration ou alimentation.

vitrine1

Alors que faire si l’éclairage vous est indispensable et que vous voulez quand même mette en valeur vos produits la nuit. Déjà limiter au maximum les éclairages inutiles la nuit comme l’éclairage standard du magasin et le spot lumineux et travailler plutôt votre vitrine avec des rubans LED à luminance faible afin de rendre visibles vos produits sans éblouir le voisin d’en face. On ne sera certes pas sur une obscurité totale dans votre rue mais vous ne serez pas loin de l’ambiance générale d’une nuit de pleine lune qui n’est pas le noir complet non plus.


Vos constructions LED: le drone LED 1000W

Partant d’un besoin d’éclairage de scènes filmé ou photographié de nuit dans des décors extérieurs, l’équipe Stratus Productions à trouver une solutions logistique rapide et simple a mettre en place en plaçant sur un drone un système LED de plus de 90000 lumens avec 10 LED de 100W.

Finies les installations de projecteurs dans des arbres ou avec un système de grue au-dessus de vos scènes avec cette idée l’éclairage est rapidement mis en place et peut être modifié rapidement en déplaçant simplement le drone. La vidéo ci-dessous présente le produit et un tel exemple de scène qu’il serait difficile à mettre en place sans cet outil.


Info LED: Ampoules wifi comment protéger votre réseaux informatique

Des chercheurs américains ont rendu public le fait qu’il est facile de pirater nos ampoules WIFI ce jeudi 3 novembre (lien). Ce problème est aussi reporté sur une grande partie de nos objets connectés et (il suffit de se positionner à moins de 30m de l’un d’eux et de simuler une mises à jour pour en prendre le contrôle). Un rapport qui nous rappelle hélas une autre affaire en 2014 qui annonçait que les informations envoyées par ces produits n’étaient pas codées et qu’il était facile d’écouter et de récupérer les droits d’accès à votre réseau par ces mêmes objets connectés.

Voici un exemple visuel d’un test d’attaque:

Comme nous pouvons voir sur la vidéo le piratage des lampes est surtout visuel mais cet accès permet aussi d’accéder aux données qui se trouvent sur le même réseau tout aussi facilement.

Dès lors que pouvons-nous faire pour nous protéger?

la CNIL propose déjà quelques sécurités à mettre en place facilement:

  • protéger par un mot de passe l’écran de déverrouillage du smartphone (ou de la tablette) utilisé avec l’objet connecté ;
  • être vigilants sur les aspects de sécurisation, en particulier pour les objets produisant des données sensibles, sur votre santé ou sur vos enfants ;
  • être attentif concernant votre vie privée et celle des autres, notamment en évitant de capter ou de stocker des données sensibles, et en désactivant le partage automatique sur les réseaux sociaux ;
  • s’assurer de la possibilité d’accéder aux données et de les supprimer ;
  • penser à effacer ses données lorsqu’on n’utilise plus un service.
  • Dans le cas des objets qui nécessitent l’ouverture d’un compte en ligne, il est recommandé :
    • d’utiliser au maximum des pseudonymes au lieu de vos véritables noms et prénoms ;
    • de ne communiquer que le minimum d’informations nécessaires au service (par exemple, donnez une date de naissance au 1er janvier si le système a besoin de déterminer un âge) ;
    • de créer et de communiquer une adresse de messagerie différente pour chaque objet, chaque service en ligne, et d’éviter d’utiliser une adresse qui serait partagée par les personnes de votre foyer (famille.dupont@…) ;
    • de ne pas employer le même mot de passe pour plusieurs services en ligne.

Mais si avec cette liste, votre vie privée sera en effet un peu plus protégée, elle reste trop simpliste.

La manière la plus simple pour se protéger d’une attaque reste de créer un réseau secondaire pour l’ensemble de vos objets connectés et vos données sensibles seront plus difficilement accessibles par l’écoute des signaux de votre lampe ou autres objets connectés. Pour cela rien de plus simple il suffit de connecter vos objets sur une session invitée, cela vous permettra d’accéder à ceux-ci et eux d’aller sur le internet mais ils n’auront aucun droit de modification sur votre réseau. L’usage de la session invité diffère selon vos box internet mais elles sont simples d’accès et de nombreux tutoriels sur internet sont pour vous aider.


Futur Proche: Les plantes OGM = lumière « naturelle »

Connaissez-vous les plantes bio-luminescentes? Deux projets, début 2010, ont été mis en place pour créer les premières plantes fluorescentes au monde, l’un est à but lucratif et l’autre est un projet collaboratif afin d’améliorer notre milieu de vie.

dnews-files-2013-05-glowing_plant_bioluminescent_660x433-jpg

L’idée date depuis déjà quelques décennies avant la sortie d’un article dans une revue scientifique parlant de l’avancée en matière de création des premières plantes luminescentes. En 1986 déjà une première plante avait été créée avec de la luciférine (un composé chimique émetteur de lumière venant de la luciole), mais la plante nécessitait au moins de 8h d’exposition à la lumière pour émettre une faible luminescence et l’effet s’estompait définitivement.

De nos jours et ce depuis 2014, les premières plantes auto-luminescentes sont dans le commerce aux États unis, pour être plus précis pour le projet commercial 20 exemplaires ont été vendus avec une clause interdisant d’utiliser la plantes à des fins de recherches ou de revente afin que l’entreprise puisse garder ses droits d’auteur et pour le second des kits sont vendus 300$ afin de créer votre propre plante.

Les projets évoluent chacun de leur côté et ne donnent pas encore suite aux dangers probables dus aux manipulations génétiques car même si pour le moment les plantes sont en intérieures et non cultivé en champs, leur existence en trop grande nombres pourrait modifier le code génétique des plantes alentour et l’écosystème qui en suit en bien ou en mal.